Nous sommes un collectif d'une vingtaine d’Artistes (graphistes, peintres, sculpteurs, graveurs, ébénistes...), regroupés en une association de type loi de 1901 dénommée LA FONDERIE.

Nous venons d’investir ( juin 2006) un lieu historique du centre ancien de Fontenay sous Bois ( 94120 Ile de France) :

une fonderie d’aluminium qui a transféré ses ateliers à Champigny sur Marne en avril 2006.

Après des mois de démarches administratives, de travaux de remise en état et de transformation, nous commençions à être opérationnels vers avril 2007. Tout est loin d'être au point, mais un grand pas est fait : nous EXISTONS !

Voici quelques photos de nos locaux. Vous trouverez également un peu plus bas, un résumé de notre projet culturel.

En passant la souris sur les photos et en cliquant dessus vous accédez à d'autres photos du lieu.

 Vue aerienne de La Fonderie.

 

BATIMENT C

Bâtiment C. D'une surface d' environ 120 m2, c' était les bureaux administratifs. Partagés en deux parties, ils accueillent une sculpteur, Laurence BESSAS qui y travaille le bois et quelques petites pièces sur pierre. Un peintre, Mo, occupe la seconde partie.

 

BATIMENT D ET HANGAR

Bâtiment D. D'une surface de 350 m2 il accueille un ébéniste, Bertrand CAPMAS, Vianney de Séze designer créateur de meubles métallliques et Thierry DEROCHE sculpteur spécialiste de l'Art Récup. Sur la droite, trois sculpteurs se partagent un hangard de 120 m2 : Laurence BESSAS qui travaille sur ses grosses pièces (pierre ou bois), Hervé BRET et Sébastien GLEIZE qui travaillent plus particulièrement le bois.

 

 

Bâtiment A A'. D'une surface de 750 m2 il accueille Serge LAMOUROUX ébéniste, Tatiana CIVET vidéaste, Philippe PASQUINI artiste polymorphe ( peintre, sculpteur, comédien...), Sun mi KIM peintre, jean Michel MARCHAIS galeriste (galerie Trafic), Marion LEGOUY peintre et graveuse, Camille GUINET céramiste, Dominique FOLLENFANT (DO' HALDEN) peintre, Jean Michel VIGEZZI photographe et Mail Artiste, Agnès VEILHAN photographe, Françoise DAGANAUD peintre, Christophe de VAREILLES peintre, Solange CARVALHO peintre.

Bâtiment B. En demi sous sol, il offre un grand réfectoire avec sanitaires et douches, plus un atelier de 120 m2 où travaillent Xavier BONNAUD architecte DPLG et des paysagistes.

De plus notre ami Thierry REGNIER, jardinier de la ville de Paris et enseignant à l'école DU BREUIL a en charge la création d'un jardin paysager mobile.

 

 

LA FONDERIE

PROJET ECONOMIQUE ET CULTUREL

L'Association La Fonderie est un nouveau lieu culturel de l'Est Ile de France. Elle dispose de 1 640 m2 de locaux, sur un terrain de 2 800 m2 au cœur du centre ancien de Fontenay sous Bois.

La Fonderie a pour double objectif de favoriser l'activité artistique, artisanale et culturelle, en créant, dune part, des locaux et ateliers , et d'autre part, de développer un projet culturel collectif ouvert sur la région.

La Fonderie se définit comme :

Lieu de visibilité culturelle

Laboratoire de culture collective

La Fonderie s'est voulue dès l'origine, en mars 2006, un lieu de création, un outil de travail culturel et un lieu de manifestation et d'événements.

L'accession à des locaux d'activité est souvent très difficile en région parisienne, pour les artisans et les artistes ; des loyers très élevés et des demandes de garanties impossibles à réunir pour ce type de catégorie professionnelle freinent les initiatives.

Une proposition d'ateliers à un prix très inférieur au marché favorise grandement le démarrage d'une activité de création et peut aider, également, énormément à son développement.

1 - Lieu de visibilité culturelle

L'association La Fonderie regroupe une grande diversité d'expressions artistiques plastiques, recouvrant :

 

Peinture, Sculpture, Gravure, Vidéo, Photographie, Céramique, Ferronnerie, Menuiserie, Design et Architecture.

Cette diversité fait l'originalité et l'identité du collectif.

La multiplicité des approches artistiques favorise confrontations et collaborations ; qui peuvent s'ouvrir à l'imprévu et à l'inédit ; dont La Fonderie veut aussi prendre en charge la visibilité dans un projet largement ouvert.

 

- Au niveau local : La Fonderie s'attache à la préservation du lieu et de sa mémoire industrielle.

L'ancienne fonderie d'aluminium restera perceptible et présente dans des documentaires filmés, documents et photographies retraçant l'histoire et l'identité du lieu.

- Au niveau régional : Les facilités d'accès et d'espace de La Fonderie sont un atout culturel majeur

puisqu'elles permettent l'accueil de publics divers et de groupes, pour des possibilités d'activités très ouvertes, pouvant aller de la présentation d'expositions à la réalisation d'événements ouverts aux arts vivants

(performance, théâtre et musique)

La Fonderie permettra un accueil large de divers publics, lors :

. d'événements programmés

. de portes ouvertes sur le lieu

. de visites d'ateliers à destination de publics scolaires

Elle peut aussi devenir lieu de stages et de formations, comme de découverte et d'initiation aux matières artistiques et artisanales.

- Au niveau national et international :

La Fonderie prévoit aussi la possibilité de résidences d'artistes, ou d'échanges d'ateliers qui pourraient être programmés en partenariat avec d'autres pays européens ou étrangers.

D'ores et déjà, au sein de La Fonderie, un atelier sera mis à disposition d'un artiste, choisi sur projet par la galerie TRAFIC, membre de l'Association.

 

2 - Laboratoire de culture collective

L'originalité de La Fonderie est d'abord la grande pluralité des métiers qu'elle regroupe et fédère :

une grande diversité dont l'unité ne peut se faire qu'à la condition d'un vrai pari pour le collectif.

 

L'articulation du personnel au collectif :

En effet, les locaux sont et restent d'abord ceux de l'Association. Les projets personnels de chaque activité hébergée doivent pouvoir s'agglomérer aux projets personnels des autres membres, sans leur nuire ni les contrecarrer, et s'intégrer aux projets collectifs de l'Association, comme de ses différents partenaires locaux, régionaux et extérieurs.

Projet de creuset :

L'hétérogénéité des activités et la confrontation des multiples approches artistiques, au sein de ce creuset, sans notion d'école, de courant ni de pensée unique, en font un lieu culturel original de l'Ile de France, avec une identité propre.

Le souci d'autres partenaires :

Fondée sur l'ouverture et la rencontre d'intérêts très divers, La Fonderie se donne pour projet d'être un

lieu de vie et d'expérience comprenant et intégrant l'intérêt économique et de proximité, du quartier et de

la ville, évitant que la friche industrielle ne devienne lieu de déshérence et choisissant d'y maintenir une

activité plurielle, comprenant les deux dimensions économique et culturelle.

Laboratoire d'écologie culturelle :

Se définissant au départ comme une utopie, cherchant à respecter, à la fois les intérêts privés de chacun et l'intérêt collectif, La Fonderie s'est dotée d'un règlement intérieur et d'un mode de fonctionnement soucieux de justice sociale, vigilant à la répartition équitable des risques, et favorisant l'engagement et la création continue du projet collectif lui-même.

 

 

  RETOUR AU SOMMAIRE